MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Fédération des Pyrénées Atlantiques

Fédération des Pyrénées Atlantiques

Face à l’échec de l’Europe du Capital, plus que jamais besoin d’alternatives !

 
 

le 24 juin 2016

 
 

Les citoyens britanniques viennent de voter à 51.9 % en faveur du Brexit. C’est un désaveu pour les politiques libérales et austéritaires menées par l’Union Européenne depuis des décennies. Tout cela nous montre qu’il est plus que nécessaire de rompre avec les logiques et les traités de cette Europe libérale pour construire une alternative en Europe afin que la voix des peuples, au service de la paix de la justice et du progrès social soit entendue.

 Le refus perpétuel d’entendre cette volonté de changement, depuis le non au TCE en 2005, jusqu’à la crise en Grèce, fait s’enfoncer l’UE dans le libéralisme et créé les conditions d’une montée des populismes sur tout le continent avec une extrême droite plus que jamais décidée à profiter de ce contexte pour confisquer la colère légitime et la contestation.

La stratégie de David Cameron et l'accord passé avec la Commission européenne ciblant les populations immigrées ont libéré les forces les plus xénophobes au Royaume Uni. Nous devons refuser le débat binaire dans lequel on voudrait enfermer nos populations. Si nous refusons la concurrence généralisée au service du marché, nous refusons également la concurrence entre pays sacrifiant encore et toujours les aspirations populaires. Nous devons combattre les politiques libérales qu’elles soient nationales ou européennes. La solution c’est la construction d’une coopération entre les peuples à travers des forces de transformations pour en finir avec le dictat des marchés et de la finance.

Ce weekend, l’Espagne sera également au centre des regards avec une alliance de Podemos et d’Izquierda Unida, en capacité d’ouvrir un champ d’espoir pour construire une alternative de progrès social. Ce n’est pas notre seul espoir, les peuples européens qui se battent et qui luttent aujourd’hui sont nombreux (comme nous en ce moment même contre la loi travail), c’est cela l’Europe des peuples et nous serons toujours de ce côté.

 

Face à l’échec de l’Europe du Capital, plus que jamais besoin d’alternatives !